L'ALBA

 

RE-NAISSANCE

L’ancien Consulat général d’Italie à Charleroi s’est très vite révélé comme l’écrin idéal du projet de melanie de biasio.

L’histoire du Consulat, sa charge émotionnelle évidente auprès de la communauté italienne, sa situation proche des principaux opérateurs culturels lui confère un indéniable supplément d’âme indispensable à ce projet artistique ambitieux.

Symbole de l’ancrage historique de l’immigration italienne, ce remarquable édifice construit par Jules Audent en 1877, accueillit le Consulat italien de 1958 à 2013. Ses murs et ses boiseries sont encore imprégnés de tous les rêves d’Eldorado de plusieurs générations d’immigrés italiens.

En achetant ce bel édifice, en élaborant ce projet lumineux qu’est l’Alba, la “Maison des talents”, melanie de biasio témoigne combien les populations exilées, d’où qu’elles viennent, constituent une réelle chance pour leur pays d’accueil. Il lui semble aujourd’hui tout naturel de donner à son tour la chance à d’autres, de voir se lever une aube nouvelle sur leur parcours artistique.

Soutenir un tel projet contribue indéniablement à faire rayonner, à donner un souffle nouveau à la métropole en passe de devenir le poumon culturel de tout un pays.

 

OBJECTIFS

1. Permettre aux artistes d’explorer d’autres façons de faire et d’être.

Tout créateur connait tôt ou tard le moment délicat de la remise en perspective de son art. Cet instant à la fois fragile, grisant et inconfortable d’une exploration nouvelle.

C’est pourtant bien là qu’est la pierre angulaire indispensable à tout cheminement artistique.

C’est donc là aussi que l’Alba peut leur offrir un moment de pause, un refuge bienveillant et chaleureux, un laboratoire où ils pourront expérimenter en toute liberté d’autres chemins, faire ainsi éclore la partie encore immergée de leur talent et “laisser venir l’imprudence...”, pour paraphraser Alain Bashung.

 

2. Rassembler les créateurs et les lieux culturels.

L’Alba a l’ambition de se positionner comme un espace de référence dans l’accueil résidentiel artistique. Un lieu polyvalent dans son concept et son fonctionnement. Résolument pluridisciplinaire, il veut fédérer les créateurs mais aussi les lieux culturels communautaires et régionaux.

Le projet s’inscrit plus que jamais dans le vaste redéploiement culturel de la métropole pour devenir le lieu de “culture-fusion” où les créateurs et les opérateurs du secteur nouent des liens durables et forts. Ils se concrétiseront sous forme de résidence, de co-présentations, de démarches éditoriales...

 

3. Participer au rayonnement des artistes de la FWB à l’étranger.

L’Alba se veut aussi être un carrefour d’échange international et accueillera un nombre équivalent d’artistes de la Fédération Wallonie-Bruxelles et d’étrangers. Un lieu qui soutiendra l’effort de la FWB dans la mise en lumière de ses créateurs hors de nos frontières.

Le rêve de melanie de biasio est de créer un lieu d’accueil et de diffusion, qui s’inscrit dans la stratégie de faire rayonner le talent de nos artistes hors frontières et de leur ouvrir une fenêtre sur le monde.

Un concept inspiré de la résidence de melanie de biasio au Beethoven Hall de New York chez l’artiste Gregory Colbert.

 

ESPACES

L’Asbl Alba Creative est chargée de la gestion des espaces non privatifs du bâtiment, c’est à dire des espaces dédiés aux résidences et aux échanges, répartis sur plusieurs niveaux. Les artistes résidents bénéficient de commodités et d’un espace commun consacré à la cuisine et à la restauration. Cet espace sera ponctuellement ouvert au public. L’artiste se devra également de participer à la vie communautaire de la maison.
L’Alba se veut être un lieu de partage où les arts se frôlent, se croisent, s’entrelacent pour faire naître quelque chose de neuf. C’est pourquoi à la fin de chaque résidence chaque “pensionnaire” prendra le temps qu’il faut pour laisser une trace de son travail en cours au sein de la maison. Il pourra partager avec le public un texte, une peinture, une photo, une bande son, un workshop, un happening...

La maison sera donc un grand espace modulable qui participera concrètement à la transition artistique: des lieux pour se ressourcer, des lieux de production et des lieux d’échanges.

La maison est pensée pour permettre la perméabilité entre l’intérieur et l’extérieur des espaces de création.

Intimité de la création, mais aussi échanges et partages afin de rendre son sens premier à l’art, au vivant et remettre l’humain au centre de tout.
Faire ainsi de la maison des talents.

“The place to feel, the place to explore, the place to meet”.

LE BÂTIMENT

La maison est divisée en 3 parties distinctes :

1. Le rez de chaussée. 
Affectation : locaux polyvalents, de répétition, ateliers d’artistes en résidence, mais aussi un café participatif, un café-concert, un lieu d’exposition, de worshops, de conférence-débat, de stages de formation ou d’initiations ou toutes autres initiatives qui entrent dans les objectifs de l’Alba.

2. Le 1er étage.
est constitué de bureaux en location pour des partenaires qui partagent les valeurs du lieu et la suite de l'artiste invité.

3. Les 2eme et 3eme étages.  
sont destinés prioritairement aux artistes en résidence.

plan_3D.png

 

 

PUBLICS

L’Alba est avant tout un lieu d’échanges ouvert au public. A tous les publics. Les artistes en résidence seront invités à rencontrer ces publics lors de concerts, de lectures, de débats, de performances, de happenings divers, etc...

Le rez-de-chaussée sera l’espace dédié à ces rencontres chaleureuses.

Les mots d’ordre seront l’authenticité, le retour aux choses simples, le don, le partage, la convivialité à l’image de Charleroi et de ses habitants.

 

ACTIVITÉS

1.  Les résidences
Le volume annuel des résidences se négociera en fonction des demandes spécifiques de chaque artiste qui soumet sa candidature à l’Alba.

L’asbl vise toutefois à assurer l’accueil d’au moins 12 artistes par an. Elle veillera également à ce que la parité hommes/femmes soit respectée.

 

2. Les activités connexes.

Les résidences contribueront à générer une dynamique qui permettra de développer des activités culturelles et socioculturelles en partenariat avec les opérateurs culturels de chez nous et d’ailleurs.

Les artistes accueillis dans ces lieux et ailleurs peuvent être hébergés au sein de l’Alba.

Des collaborations futures sont en discussions avec le Cercle Chapelle Reine Elisabeth, le Beethoven Hall de NY , la fondation Grumiaux, Ars Musica, etc.